FR |  EN 

   

   


FR |  EN 

   

   

Restaurons
la Cathédrale
Notre‑Dame
de Paris
Pour que la Cathédrale soit restaurée et qu’elle continue à rayonner pendant la période du chantier, la Fondation Notre Dame a besoin de vous.
Actualités
Partager l'article   Twitter   Facebook   LinkedIn    
le 17/02/2021

Dernière ligne droite pour la consolidation de la Cathédrale

Le démontage de l’échafaudage sinistré permet désormais aux cordistes d’accéder aux voûtes adjacentes à la croisée du transept de Notre‑Dame et de les déblayer. Cette étape précède la mise hors d’eau complète de la Cathédrale. À l’intérieur, le chantier se poursuit au niveau des voûtes endommagées. Cette phase de sécurisation et de consolidation, préalable à la rénovation de l’édifice, devrait désormais s’achever à l’été 2021.

Mise hors d’eau de la cathédrale

La fin du démontage de l’échafaudage sinistré rend possible la mise hors d’eau complète de la Cathédrale. Un parapluie provisoire va désormais être déployé au-dessus de la croisée du transept.

Le protocole a été arrêté pour cette opération dont la fin est prévue au mois de mars 2021. Des rails seront installés de part et d’autre de la croisée du transept pour accueillir les parapluies coulissants. Ceux-ci sont actuellement situés au-dessus de la nef et du chœur.

Travaux de consolidation de l’extrados des voûtes

L’opération de consolidation de l’extrados des voûtes du transept nord, et de la nef et du chœur a pris fin début janvier 2021. Les quatre voûtes adjacentes à la croisée du transept seront consolidées au cours du printemps.

Des tailleurs de pierre réalisent cette opération. Elle consiste à appliquer du plâtre dans les cavités et à l’extrémité des pierres mises à nu par la chute de la voûte. Les plus fragiles sont renforcées à l’aide de fibres en verre.

Sécurisation par l’intérieur des voûtes endommagées

La dernière étape majeure de la phase de sécurisation consiste à poser les demi-cintres en bois destinés à soutenir les voûtes les plus fragilisées de la cathédrale.

Couramment employée dans les travaux de sauvegarde des monuments historiques, cette méthode d’étaiement appliquée à l’échelle du chantier prend une ampleur particulière : cinq voûtes sexpartites du chœur, du transept nord et de la nef seront mises sous étais.

Parallèlement, l’installation des échafaudages à l’intérieur de la cathédrale, préalable indispensable à la sécurisation des voûtes, se poursuit à un bon rythme. Les échafaudages du chœur et du transept nord sont désormais achevés. Le montage des échafaudages de la nef a commencé début janvier et durera cinq mois.

Photos : © David Bordes/Etablissement public chargé de la conservation et de la restauration de la cathédrale Notre‑Dame de Paris